13 mai 2006

L'apparition de l'oeuf sur la Crête

oeuf_saphira_crete

«Dès que Brom a rapporté l'oeuf aux Vardens, tout le monde s'est passionné pour son destin. Nous avions cru que les dragons avaient été exterminés, et que leur race était éteinte. Les nains avaient une seule et unique préoccupation en tête: il fallait que le futur Dragonnier soit leur allié - même si certains d'entre eux étaient opposés à la simple idée qu'il y ait un nouveau Dragonnier. Les elfes et les Vardens avaient des opinions plus personnelles sur le sujet. La raison en était assez simple. Au cours de l'histoire, les Dragonniers ont toujours été soit des elfes soit des humains. La majorité d'entre eux étaient des elfes. Jamais il n'a existé de nains Dragonniers. Suite aux trahisons de Galbatorix, les elfes étaient réticents à laisser les Vardens se charger de l'oeuf. Ils craignaient que le bébé dragon ne naisse pour un humain aussi déséquilibré que le roi. C'était une situation délicate. Chacun voulait que le Dragonnier soit issu de ses rangs. Les nains ont envenimé le problème en se disputant avec les elfes ou avec nous à la moindre occasion. La tension a monté; et il ne fallut pas longtemps pour que les menaces fusent - quitte à ce que celui qui les avait lancées les regrette l'instant d'après. C'est alors que Brom a proposé un compromis qui permettait à toutes les parties de sortir de l'impasse la tête haute. Il proposa que l'oeuf soit gardé tour à tour par les Vardens et les elfes. Il changerait de mains chaque année. Chez les uns comme chez les autres, les enfants paraderaient devant, et, ainsi, ceux qui veillaient sur l'oeuf, cette année-là, auraient la possibilité de vérifier si le futur Dragonnier n'était pas parmi eux. Dans le cas contraire, ils restitueraient l'oeuf à l'autre groupe, à la fin de la période. En revanche si le dragon naissait, l'entraînement du nouveau Dragonnier commencerait immédiatement. La première année, il - ou elle - suivrait, ici, l'enseignement de Brom. Puis le Dragonnier serait pris en charge par les elfes, qui termineraient son éducation. Les elfes n'étaient pas très enthousiastes. Ils ont néanmoins fini par accepter le compromis, en stipulant que, si Brom venait à décéder avant l'éclosion du dragon, ils seraient libres d'éduquer le nouveau Dragonnier seuls, sans interférence d'aucune sorte. Nous n'avons pas rejeté leurs termes. Nous savions que le dragon choisirait de préférence un elfe; mais nous avions désespérément besoin d'un semblant d'égalité. »
«Nous espérions que ce nouveau Dragonnier rapprocherait nos deux races. Nous avons attendu plus d'une décade; l'oeuf n'a pas éclos. Le sujet nous est un peu sorti de l'esprit; nous ne l'évoquions plus que rarement - surtout pour regretter l'inactivité de l'oeuf. Et voilà que l'an dernier, nous avons subi une perte terrible. Arya et l'oeuf ont disparu, alors qu'ils avaient quitté Tronjheim pour rejoindre la cité elfique d'Osilon. Les elfes ont été les premiers à se rendre compte qu'elle manquait à l'appel. Ils ont retrouvé son coursier et ses gardes du corps, morts, dans la forêt de Du Weldenvarden, et on découvert un groupe d'Urgals massacrés. Mais, aucune trace d'Arya ou de l'oeuf. Quand la nouvelle m'est parvenue, j'ai craint que les Urgals aient mis la main sur les deux disparus et que, en conséquence, ils ne tardent pas à apprendre la localisation de Farthen Dûr et de la capitale des elfes, Ellesméra, où vit leur reine Islazandi. A présent, je comprends que les monstres étaient au service de Galbatorix, ce qui est bien pire. Nous ne saurons pas exactement ce qui s'est passé durant l'attaque tant qu'Arya n'aura pas repris connaissance. Cependant, grâce à ce que tu m'as raconté, j'ai pu reconstituer un certain nombre de détails.»
«L'attaque a dû être brève et foudroyante. Sans quoi, Arya se serait échappée. Surprise, privé d'endroit où se cacher, elle n'a pu faire qu'une chose: se servir de la magie pour projeter l'oeuf ailleurs.»
«Cependant, Arya ne pouvait nous le renvoyer: elle était trop loin. De plus, le royaumes des elfes est protégé par des barrières secrètes qui empêchent quiconque de franchir leurs frontières par magie. Elle a dû penser à Brom et elle a envoyé l'oeuf vers Carvahall dans un geste désespéré. Cela ne m'étonne pas qu'elle ait manqué sa cible. Les jumeaux m'ont expliqué que la télékinésie n'est pas un art de précision.»
«Quand Arya a disparu, les elfes ont rejeté l'alliance avec les Vardens. La reine Islazandi, surtout, était furieuse, et a rompu tout contact avec nous. Par conséquent, bien que j'aie reçu le message de Brom, les elfes ignorent encore tout de toi et de Saphira. Privés de leur renfort pour soutenir nos troupes, nous avons beaucoup souffert, ces derniers mois, lors d'escarmouches avec l'Empire.
Ton arrivée et le retour d'Arya devraient, je l'espère, mettre fin à l'hostilité de la reine. Le fait que tu aies secouru Arya va grandement nous aider à plaider notre cause auprès d'elle. Cependant, ton entraînement va poser problèmes et aux Vardens, et aux elfes. A l'évidence, Brom a eut l'occasion de t'éduquer, mais
nous devons savoir jusqu'où il est allé. Voila pourquoi nous te ferons subir des épreuves, afin de déterminer l'étendue de tes capacités.»
(de la page 563 à 566, Tome 1)

Posté par shurtugal à 11:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur L'apparition de l'oeuf sur la Crête

Nouveau commentaire